Dette Africaine : Le Moratoire est une Farce Technocratique


(Zemmour dit que la condition aurait du être le contrôle de notre natalité)

Ca bouge au sujet de l’Afrique, et pas dans le bon sens, ca s’agite, pour donner le sentiment que quelque chose est fait. Au lieu d’annuler purement et simplement d’annuler des dettes éternelles, iniques et incompréhensibles, on a imaginé un moratoire! Chose curieuse, personne en Afrique n’a dansé.

En Afrique aussi (en tout cas dans le principe), un Etat, n’importe lequel, peut décider de geler son service de la dette extérieure . Si au moment de l’exigibilité d’une échéance, nous au Cameroun on explique calmement aux amis créanciers que pour cause mondiale de Covid-19 nous ne sommes plus en mesure de payer, qu’est-ce que concrètement nos amis peuvent mobiliser comme représailles contre nous ? Thomas Sankara suggérait un rejet coordonné de cette dette, le cas de figure ici est celui d’une « cessation de paiement ». La principale conséquence observée dans d’autres cas c’est la sévérité des agences de notation, mais dans le cas de l’Afrique, avec tous ces investisseurs qui ont besoin de toujours nous exploiter plus, de nouveaux créanciers n’hésiteraient pas a nouveau a proposer des emprunts, pour faire vivre leur argent. C’est comme quand tu es fâché avec ton ami et que tu espères que l’autre ami que vous avez en partage s’approprie la meme colère, ca va durer un temps par solidarité pour toi, mais ensuite viendra la vie, ses propres intérêts prendront le dessus. On n’a jamais placé un pays qui refusait de payer sa dette sous embargo, tout risque de voir l’arme nucléaire se retourner contre nous est nul. Alors quoi ?undefined

Un défaut de paiement de notre dette compte tenu des circonstances actuelles s’explique par lui-même. De la meme façon qu’une crise en Europe affecte l’Afrique, une faillite totale de l’Afrique affecterait l’Europe, de mille manières ! Et o combien mortellement. Notre arme est démographique et Zemmour l’a compris. Passons! Je ne dis pas qu’il n’y aurait pas de consequences d’un moratoire que nous-meme nous appliquerions, je ne dis pas que nous serions a l’abri de drames sociaux, mais rien de vraiment nouveau sous le soleil africain. Les marchés de la dette de toute manière ne nous sont déjà pas spécialement favorables. Que nous ne puissions pas leur emprunter pendant quelques années est un non-problème. Le non-paiement nous dispenserait en partie de la nécessité d’emprunter. Le problème le plus difficile pour les pays CFA est le contrôle total de leur monnaie, qui est administré en bon père de famille par le Trésor public français. Ce qui signifie que Paris peut recourir aussi a des contraintes a la limite de la légalité, on les a vu faire pour faire tomber Laurent Gbagbo. Les dépenses publiques les plus régulières comme les salaires des fonctionnaires deviendraient irrégulieres, il faudrait imaginer des formules fiscales plus directes pour que les liquidités soient vraiment plus liquides. En sommes comme mettons le gouvernement camerounais emprunte pour combler le temps qui sépare le paiement de nos salaires et celui qui correspond a la collecte de nos recettes fiscales, il se servirait du service de la dette et une réorganisation de la perception (de crise) des recettes fiscales.

En plus examinons la question autrement: les principaux contributeurs fiscaux de notre pays sont des entreprises françaises, on est d’accord ? C’est l’ethnie la plus puissante au Cameroun. Si le Cameroun est puni de tous ses créanciers, les entreprises basées au Cameroun subiront elles aussi un contrecoup, puisqu’elles ne peuvent pas avoir pendant longtemps une cote de crédit plus élevée que celles du pays dans lequel elles se trouvent. Certaines de ces entreprises basées en Afrique et pas seulement au Cameroun sont dans le CAC 40 (Bollore, Total, Castel, etc.)

CQFD. Les coûts d’emprunt des entreprises françaises logiquement exploseraient donc en cas de représailles consécutives a un défaut de paiement du Cameroun. Dans un pays comme le Cameroun caractérisé d’abord par le système D, les prestations sociales sont si faibles que l’effet ne serait pas celui que l’on a pu voir dans un riche pays comme l’Argentine qui a plusieurs reprises a été en faillite, incapable d’honorer ses engagements.

Des prestataires privés interviendront, les fameux Fonds vautours qu’on connait deja en Afrique, pour racheter notre dette à bon marché( notons au passage que meme la dette, meme la dette non payee se vend et s’achète) : entre ce moment et celui ou ils voudront contraindre le Cameroun à rembourser tout ou partie de notre dette, il y aurait mille procedures judiciaires. Au Cameroun nous avons Joseph Owona, nous avons Maurice Kamto un juriste merveilleux, nous avons Paul Biya un homme procédurier, rien comme dans tout procès ne serait perdu d’avance. Les actifs de notre pays que l’on voudrait saisir a l’étranger sont en majorité des actifs privés qui de toute façon nous échapperaient a la mort de Biya. Entre temps la Chine qui elle-même par le passé avait deja refuse de payer ses dettes et d’autres Etats qui ne s’alignent jamais, s’aligneraient cette fois pour nous proposer de nouvelles dettes. Le moratoire est un tour de prestidigitateur, une decision qui masque l’absence de toute mesure pouvant alleger le fardeau injuste de l’Afrique. C’est dans le pays de nos créanciers que ceux qui ont détourné notre argent détiennent des biens. Le moratoire est un écran de fumée qui s’évapore sans porter a conséquence .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s